♦ Renseignements :

- Paroisse de la Ste Famille,
10 avenue du Corps Franc Pommiès, Tel : 05 50 02 88 23,
- Responsable : M Joseph Mérillon
Tel 05 59 30 20 05,
- Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- Paroisse Notre Dame de l’Espérance,
rue de Borja à Jurançon, Tel. 05 59 06 24 22
- Responsable Mme Odette Curci,
Tél. 05 59 82 00 78

Pour en savoir plus sur les Conférences de St Vincent de Paul, le site de la Société St Vincent de Paul

♦ Actions et spiritualité :

Fondée en 1833 par Frédéric Ozanam les Conférences St Vincent de Paul rassemblent des chrétiens au service des plus démunis qui, à l’exemple de St Vincent de Paul, motivent leur action sur la prière.

Les Conférences de Saint-Vincent-de-Paul veulent agir auprès des plus démunis par une action de proximité.

Comme le rappelle Benoît XVI dans son Encyclique « Deus Caritas Est » :
« Dieu, nul ne l’a jamais vu, comment pourrions nous l’aimer ? …. »
« Seul le service du prochain ouvre mes yeux sur ce que Dieu fait pour moi et sur sa manière à lui de m’aimer »….

C’est ainsi que, à Pau, et à Jurançon, les membres des Conférences Saint Vincent de Paul :
- Aident des personnes sans ressources
- Apportent le réconfort aux exclus
- Font du soutien scolaire
- Distribuent des denrées alimentaires
- Visitent des personnes isolées
- Participent à la Campagne « Canicule »
- Suscitent des collectes de produits de grande nécessité (hygiène, aliments) auprès des écoles.

Les Conférences rassemblent des chrétiens ancrés dans la prière, et proposent à tous ceux qui le souhaitent de venir les rejoindre pour servir la charité en appliquant la devise :

« AIMER, PARTAGER, SERVIR »

Témoignage de Joseph Mérillon :

• Notre action pourrait se résumer à : prier, agir et être imaginatif comme St Vincent de Paul.

Quelques exemples :

- La vieillesse demande un accompagnement : une personne n'a pas quitté son lit depuis 4 ans, d'où l'importance de la visite d'amis en plus des aides dues à sa dépendance.

- Une femme seule élève quatre enfants de quatre pères différents, il est nécessaire de la soutenir. Souvent, comme avec elle, il faut un soutien matériel, mais aussi de l'amitié : une façon d'être la providence, le Bon Samaritain qui dépanne.
- Aide administrative : les aider à se débrouiller n'est pas simple...
- Il y a aussi des actions collectives comme le « Coupfin », rue Bernadotte. A plusieurs, comme les apôtres, on est plus efficaces.
- Il y a aussi « le Point d'eau », un accueil de jour pour les SDF : on y rencontre des gens cassés, il faut donc être patient, car certains mettent des années à se reconstruire, il leur faut des repères de bénévoles. Les bénévoles sont aidés par un Psychiatre et des professionnels de la santé.
L'amitié ou tout simplement la présence aide à se reconstruire car beaucoup sont malades au niveau psychologique.
Après un chomage de longue durée, il faut les aider à retrouver un peu d'espérance et de paix.

• Ceux qui nous aident :

On espère que c'est nous tous car vous le pouvez.
Les personnes envoyées le sont par les assistantes sociales qui leurs donnent un ticket, mais parfois certains vont un peu partout...