Banque Alimentaire et Concert solidarité

Premier Dimanche de l’avent :
le temps des veilleurs
Dieu débarque dans notre vie. De nuit.
Toujours quand on ne s’y attend le moins. Mais nous le savons !
Alors prépare ta lampe, veille et invite d’autres à veiller,
surtout ne te laisse pas surprendre.
Accueille celui qui vient!

 

Au seuil de l'hiver, sur cette route vers Noël où le Christ est né dans la pauvreté, jeunes et adultes ont redoublé d'efforts.
C'est avec coeur, générosité et dynamisme ... et il en fallait pour braver le froid ! ... que les jeunes et les animateurs du MEJ, ainsi que des collégiens et des lycéens des aumôneries de Marguerite de Navarre, Louis Bartou, l'Immaculée Conception et bien d'autres, ont répondu pour apporter leur aide à la collecte de la Banque Alimentaire. Il faut dire qu'en fin de saison les entrepots étaient plutôt vides alors que les besoins grandissent !

 





Dispersés dans différentes grandes surfaces, ils ont sollicité les clients pour faire un don, ils ont également réceptionné et trié ces dons.



 


                D'autres triaient dans les grands entrepots de la Banque Alimentaire.

 
             L'aide des habitués a largement contribué à la bonne humeur qui y a régné.

              

Tous ont été surtout témoins de ce formidable élan collectif pour ceux qui sont dans la nécessité, et eux-mêmes en donnant de leur temps sont nos premiers veilleurs sur  ce chemin de l’avent  !!!!
 

De leurs côtés, le choeur d'homme Apaul'Hom et l'ensemble choral Arioso d'Orthez ont mis tout leur talent pour nous offrir, dans l'église St Charles, une soirée de grande qualité au profit du Secours Catholique et des "Enfants des Andes" : petite mais dynamique ONG qui a construit un village d'enfants pour 40 orphelins du Pérou. Un deuxième village pour 62 enfants est en projet.











Ces voix magnifiques dirigées par de merveilleuses chefs de choeur, Marie-Aimée Etchegorry et Stéphanie Salvo, et accompagnées au piano par Carole Mahillon, ont été un vrai cadeau. Que de travail pour arriver à cette qualité, à tant de beauté ! 
Dans ces expressions en langues différentes, les Béarnais ont trouvé leur place !



                                  Pour le final, les deux choeurs ont unis leurs voix.



Merci à chacun et à Claire pour cette initiative, et merci aussi aux jeunes et à leurs animateurs pour cet espérance qu'ils ont contribué à faire naître en ce temps de l'Avent.