Comme chaque année, quel bonheur quand la diversité est considérée comme une richesse
et non une crainte, et est célébrée dans une vraie communion fraternelle !
Cette fête prend vraiment tout son sens avec la communauté de l'Eglise Notre Dame
car cette communion n'est pas vécue uniquement ce jour-là : elle est bien réelle.

Avec la procession d'entrée ce sont les drapeaux qui ont "fleuri" le pied de l'autel
Iraq, Inde, Portugal, Espagne, France, Madagascar, Japon, Gabon, Côte d'Ivoire, Vietnam...
Chantons alors la gloire de Dieu !



 

Temps de la Parole de Dieu





Un autre très beau moment : l'homélie de l'abbé Jacques Campagnes.
Il a souligné combien on était heureux d'accueillir certains étrangers
dans de nombreux domaines : la recherche, le sport...
« Que seraient l'Elan Béarnais et la Section Paloise sans les sportifs étrangers ! »
et même l'Eglise avec les prêtres africains, vietnamiens, polonnais...
Mais à côté de cela, que de fois l'étranger inspire la crainte car l'inconnu fait peur,
combien nous avons du mal à communiquer avec celui qui est différent...
D'où l'importance de tous ceux qui œuvrent en faveur des Migrants et des Réfugiés
qui, parfois, ont quitté leur pays pour fuir la misère ou la violence, la guerre...

Les textes de cette journée mondiale :
un véritable appel à suivre le Christ à travers le regard porté à l'autre, à tout autre.



Une prière universelle reprise
en espagnol, malgache, indien, chaldéen et portugais



 

 

Vidéo 


Journée du Migrant et du Réfugié par SF-pau-64

La procession des offrandes :

Parmi les offrandes,  une lumière, sur un plateau, entourée de pétales de fleurs multicolores
symbolise le Christ lumière de nos vies et qui nous rassemble en un seul corps.

« Les pétales de fleurs représentent nos différences ethniques, nationales, culturelles.
L’harmonie témoigne de l’enrichissement que nous nous apportons mutuellement
au sein d’une « seule famille humaine », le « seul peuple de Dieu ».
Par notre baptême, ayons la grâce de resplendir de cette lumière
que nous sommes appelés à transmettre à tous ceux qui la cherchent
et à la faire découvrir à tous ceux qui l’ignorent
pour former la famille de Jésus Christ. »











 

La consécration avec le beau geste lent de la sœur indienne





Le Notre Père : la prière qui unit tous les chrétiens.







La prière des enfants

Le « Notre Père des Enfants du Peuple » a conclu cette célébration :
un appel à la paix, à l'entente, à l'accueil et à l'entraide.



Notre Père, qui es aux cieux,
Le Seigneur est très grand mais aime beaucoup les petits !

Que ton nom soit sanctifié,
Que notre vie soit ta gloire !

Que vienne ton règne,
Là où tous les pères auront emploi et sécurité,
Où les enfants n'iront plus travailler,
Où personne n'ira mourir de faim,
Ni vivre abandonné dans la rue,
Où il n'y aura plus de guerre ni de violence,
Où la fête, un jour, ne s'arrêtera pas !

Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Tous vivront ce beau commandement de Jésus :
Aimez-vous les uns les autres comme je vous aime ! »
Et la terre se changera en ciel !

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour,
Et tous seront bien frères,
Car personne ne prendra le pain des autres !

Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.
Chacun a ses faiblesses mais tout le monde pardonnera à l'autre,
Personne ne voudra se venger !

Et ne nous soumets pas à la tentation mais délivre-nous du mal,
De ne penser qu'à moi
De vouloir être mieux que les autres,
D'entrer dans le courant du commerce et de la télévision,
D'avoir peur de lutter pour les droits de tous,
De ne pas vouloir partager,
De ne pas savoir vivre en frères, Fils du même Père.

Amen.
(Action Catholique Ouvrière brésilienne)

Le temps de convivialité qui suit,
autour des spécialités des différentes nations,
a prolongé la joie de cette journée.







 

Retour en haut de page