Plan de la page :

- 23 avril : Les catéchumènes du Béarn
- 1er mai : Baptêmes de Dimitri, Kérène et Pierre-Lou
- 15 mai : 1ères communions : St Dominique et St Maur
- 22 mai : 1ères communions : Notre Dame, St François d'Assise
et écoles d'enseignement public


Le Baptême : une nouvelle naissance




C'est dans le recueillement et la joie que
les catéchumènes du Béarn
se sont retrouvés, avec leurs accompagnateurs, à l'église St Martin
pour vivre la dernière étape avant leur Baptême dans la nuit de Pâques.





Reportage sur le site de "l'agglo" : cliquer ici


Pour les enfants et les jeunes en âge de scolarité,
Dimitri de l'école St François d'Assise,
Kérène et Pierre-Lou du "KT" à la Paroisse
,
c'est devant leurs copains qu'ils ont fait ce grand pas
pour rentrer dans la famille des chrétiens et ainsi mieux suivre Jésus.





Les copains les ont accompagnés par la prière et les chants.

 

« Ecoute en toi la source qui te parle d'Aimer,
Ecoute en toi la source de l'éternité,
Ecoute en toi la source qui te fait prier
»
La source : la Parole de Dieu...



Mais être baptisé, qu'est-ce que ça change ? Leurs copains répondent :

« Etre baptisé, c'est commencer une autre vie, entrer dans la famille de Dieu.
Après le baptême, on est une pierre de l'Eglise, on doit annoncer cette Bonne Nouvelle
»

« Quand on est baptisé, on est lavé de tous nos péchés par l'eau du baptême.
Après le baptême, on doit continuer à rester avec Dieu. Ce n'est pas toujours facile
»

« Etre baptisé, c'est rentrer dans la famille des chrétiens, de Dieu, de Jésus,
c'est comme changer de vie ! Après le baptême, on doit louer le Seigneur,
inviter des copains, des proches, faire la fête pour annoncer la Bonne Nouvelle
»

« Etre baptisé, c'est entrer dans la vie de Dieu, c'est changer de vie.
C'est comme s'il y avait un mur qui nous séparait de Dieu,
et qui serait detruit après le baptême
 »

« Etre baptisé, c'est entrer dans la famille de Jésus, être ami avec Lui.
On le remercie pour cette joie. C'est un immense cadeau,
il nous donne des forces pour lui ressembler,
mais nous devons prier pour continuer toujours  à aimer Jésus et le faire connaître
»

Une catéchiste : « Voilà au moins deux ans qu'ils participent en équipe
aux rencontres de catéchisme mises en place dans notre paroisse.
Nous les avons aidés à découvrir le Christ présent au cœur de nos vies.
Les messes des familles les ont aidés à comprendre
la place centrale de l'Eucharistie en toute vie chrétienne...
»













Etre baptisé, c'est partager la Mission du Christ :
c'est ce que signifie l'Onction d'huile que le célébrant a fait
sur le front de Kérène, de Dimitri et de Pierre-Lou.



 



 





Une belle fête en union de prière avec l'Eglise qui fête Jean-Paul II,
mais aussi avec « tous ces enfants que l'on oublie parfois :
ceux qui ont faim, ceux qui souffrent de la violence des hommes, de la guerre,
ceux qui n'ont pas de vraie famille
»

 

« Ne cherchez pas parmi les morts Celui qui est vivant !
... A tous vos frères partez annoncer : Il est ressuscité !
Lorsque nos routes rencontrent la Croix, il sait guider nos pas.
Par sa Parole, son Pain partagé, Il vient à nos côtés !
... Alleluia ! Il donne la vie à chacun aujourd'hui !
»


A l'église Saint Martin, d'autres enfants et jeunes,
Léo, Pierre, Harley, Elodie et Caroline,
de l'institut Saint Dominique,
 recevaient aussi le baptême.
....



La Première Commnunion




♦ Le 1er mai, certains, après tout un cheminement, avaient déjà exprimé
pourquoi ils voulaient recevoir le Corps de Jésus :

« Je veux être ami de Dieu et de Jésus »
« J'ai envie de faire ma première communion pour rentrer dans la famille de Dieu
et connaître plus sa vie qu'il a donné pour nous
»
« J'ai envie de faire une autre étape sur mon chemin.
J'ai aussi envie de me rapprocher de Dieu
»
« J'ai envie de faire ma première communion pour 
être encore plus avec Dieu et Jésus, être aussi avec le prêtre,
manger le Corps du Christ, savoir encore mieux prier
»
« Je veux faire ma première communion pour
que j'ai  le Corps de Dieu et pour que je me rapproche plus du Seigneur »
« Pour me rapprocher de Dieu et mieux le connaître,
mieux connaître Jésus et l'aimer plus, mieux connaître aussi Marie.
Je pense que communier,
c'est se rapprocher de Dieu, Jésus et Marie intérieurement
»


15 mai, un grand jour pour les 40 enfants des écoles
Saint Dominique et Saint Maur
Recevoir Jésus, être habité par Lui,
se laisser transformer par Lui,
l'aboutissement de tout un cheminement avec les catéchistes,
mais pas une fin, car c'est un nouveau chemin qui commence
dans une plus grande intimité avec le Christ.

 

« N'ayez pas peur d'entrer, vous êtes invités,
n'ayez pas peur d'entrer, vous êtes ici chez vous.

 

Les petits et les grands, les enfants et les parents,
les jeunes et les vieux, pour se connaître mieux.
Cette fête aujourd'hui s'appelle Eucharistie,
Eglise rassemblée pour prier et chanter.
Dans le Pain partagé et le Pardon donné,
le Christ se fait présent et par nous devient vivant
»



Après M. le curé, ce sont les directrices des deux écoles qui ont accuelli les enfants
en présentant avec le sérieux de leur préparation et leur assiduité aux messes des familles

 

Le regard et les gestes des enfants traduisent bien
combien ce qu'ils vont vivre est important dans leur vie de jeune chrétien.











 

La Parole de Dieu, une aide précieuse, un guide pour suivre Jésus.

 



Andréa : « Ma catéchiste m'a dit que Jésus est présent dans l'Eucharistie, dans l'Hostie.
Mais comment ? Je ne le vois pas !
»

Réponse de Benoît XVI : « ... Nous ne voyons pas notre raison, mais nous avons la raison ;
nous ne voyons pas notre intelligence et pourtant nous l'avons ;
nous ne voyons pas notre âme ou notre esprit ou notre conscience,
mais elle existe car nous pouvons penser, parler, décider,
dire "oui" ou "non" à papa ou à maman.
De même, nous ne voyons pas le courant électrique,
mais nous voyons bien que ce micro fonctionne, nous voyons les lumières...

En un mot, ce sont les choses les plus profondes qui soutiennent notre vie et le monde.
Nous ne les voyons pas, mais nous pouvons en ressentir les effets.
Nous ne voyons pas l'électricité ou le courant, mais nous voyons la lumière.

Alors, nous ne voyons pas le Seigneur Ressuscité avec nos yeux,
mais nous voyons que là où est Jésus, les hommes changent, deviennet meilleurs.
Il se crée une plus grande capacité de paix, de réconciliation et de pardon
»

 



Père Jean-Jacques Dufau : « Laissez-moi vous raconter l'histoire suivante.
Un roiavait trois fils. Sentant sa mort venir, il voulait qu'un des trois hérite de son royaume.
Il ne souhaitait pas le diviser. Il proposa alors le marché suivant :
"Le royaume sera à celui qui sera capable de remplir complètement la grotte
se trouvant au fond du jardin. Pour ce faire, je donne à chacun une pièce d'or" dit le roi.



Le premier fils, qui était grand et fort, décida d'acheter du bois et le coupa,
mais hélas, il ne remplit qu'une moitié de la grotte.
Le deuxième, plus fainéant, acheta des plumes,
mais il ne remplit la grotte qu'aux trois-quarts.
Quant au troisième, plusieurs pensaient beaucoup d'idées,
mais il était attentif et avait un grand cœur.
En chemin vers le magasin avec sa pièce d'or,
il acheta de la nourriture pour une famille qui avait faim.
Il paya un nouveau toit pour le logement d'une autre, et fit mille et une autres choses...
(Fit construire une école pour des enfants en Haïti ...)
Arrivé au magasin, il ne lui restait qu'une toute petite piécette
avec laquelle il acheta une bougie.
Il revint vers la grotte, alluma la bougie et la lumière de la flamme emplit toute la grotte.
C'est lui, grâce à l'élan de son cœur, qui hérita du royaume »

 

« Chers parents...
Vos enfants, aujourd'hui vont communier pour la première fois. Ils y viennent avec
toutes sortes de motifs, des plus profonds aux plus simples,
nous les accueillons tels qu'ils sont, et Dieu aussi les accueille comme ils sont
avec leur comprehension du geste qu'ils posent.
Jésus a bien demandé à ses disciples au moment du repas :
"comprenez-vous ce que j'ai fait avec vous, c'est à vous de la faire maintenant..."
C'est la question que nous devons nous poser constamment :
cmoprenons-nous ce que nous faisons ?



Faire sa Première communion, c'est se rapprocher de cette personne, Jésus.
Dieu en nous, proche de nous ; on le dit dans un geste du quotidien.
C'est autour de la table que se vivent les joies, les peines, les chicanes, les réconciliations,
en somme, les grands enjeux de la vie.
Si on se fie à ce que ces enfants ont écrit,
ils ont bien des motifs de faire leur première communion.
Pour certains "c'est parce qu'ils se sentent assez grands
et que ce geste va les rapprocher de Dieu et de Jésus
"
L'idée de se rapprocher de Dieu revient très souvent. C'est un gros défi...
Ils parlent d'amour, de paix, autant de rêves qu'ils auront à relever.
Ou encore, parce qu'ils veulent aider les autres ou
"parce qu'ils veulent être comme leur frère ou leur sœur,
ou pouvoir rencontrer des amis
"
ou encore "parce qu'ils veulent aider le prêtre à servir la messe
et peut-être devenir prêtre, si mes parents m'encouragent
"
Certains ont écrit : "c'est à mon tour d'aller en avant et je ne veux plus rester assis "
Un enfant a écrit : "parce que je veux goûter l'hostie "
Un dernier motif exprimé : "parce que ma mère m'y a obligé... "
Voilà autant de manières d'aborder cette expérience de la première communion,
de partager le pain et le vin dans le souvenir de Jésus,
de cet homme qui nous fascine encore, parce que, quelque part, il nous dit
que Dieu a pris les routes de notre humanité :
"Qui me voit, voit Dieu le Père " »

 

Les enfants ont apporté la lumière, les fleurs, le pain, le vin...
et le panier portant tout le vécu de leur année,
une explication donnant du sens à chaque objet.







 



 

Après la prière enseignée par Jésus, le Notre Père,
et le geste de paix donné par le prêtre à chacun des enfants...



le moment tant attendu est arrivé :
« Devenez ce que vous recevez »
disait Saint Augustin à ses paroissiens.
« Au moment de la communion, nous recevons le Roi de l'Amour dans l'écrin de nos mains.
A ce moment-là, nous sommes gréffés au Christ.
Nous goûtons alors la présence réelle du Christ avec nous tous les jours
»

« Chers parents, quand un enfant fait sa première communion,
c'est toute la famille qui reçoit une grâce de Dieu.
Aujourd'hui, le Christ frappe à la porte de votre vie. A vous d'ouvrir... »

Dans le secret d'un petit bout de pain,
Tu me rejoins, Seigneur.
Je le regarde, ce petit bout de pain,
posé au creu de ma main.
Je le regarde et je sens bien
qu'il cache un immense secret.
Il cache sous son petit air de rien
tout ton Amour pour moi
et l'envie que tu as
de venir habiter mon cœur.
Par ce petit bout de pain,
dans le secret de mon cœur,
Tu me rejoins, Seigneur. Amen.

 

Comment ne pas rendre grâce !
Aujourd'hui, l'Amour s'est invité chez vous, les enfants.



C'est avec Marie que ce termine cette belle célébration







 

 

La joie peut éclater !
Un très grand merci à tous ceux qui accompagnent ces enfants,
catéchistes, enseignants, parents, amis
et à tous ceux qui ont rendu cette célébration belle et priante.

 





22 mai, c'est aussi un grand jour pour les enfants de
Notre Dame, Saint François d'Assise
et ceux qui suivent le "KT" à la paroisse

 





Pour vivre une aussi belle rencontre avec Jésus, il faut préparer son cœur...
La prière : première façon de rencontrer Jésus



 

« L'équipe des catéchistes vous présente ces enfants...
Voilà au moins deux ans qu'ils participent en équipe aux rencontres de catéchismes
mises en place dans leurs écoles et dans notre paroisse.
Nous les avons aidés à découvrir le Christ présent au cœur de nos vies.
Les Messes des Familles les ont aidés à comprendre la place centrale
de l'Eucharistie en toute vie chrétienne...
-
 Manifestons notre joie... Tous ces enfants ont pris une résolution :
ils veulent prendre au sérieux le baptême que vous avez désiré pour eux,
ils veulent aussi faire un pas de plus sur le chemin de la vie chrétienne...  »



« Cette semaine, ces enfants ont reçu le Sacrement du Pardon.
Se réconcilier avec Dieu, avec un copain, avec ses parents n'est pas toujous facile... »

« Je n'ai pas fait ce que Tu aimes, je suis parti si loin de Toi.
Je n'ai pas fait ce que Tu aimes, mais je veux revenir vers Toi !
Ma vie a parfois deux couleurs, je ne sais pas toujours aimer.
Quand je suis loin de Toi, Seigneur, viens me chercher et me guider
»



« Seigneur, Toi qui est Père, Fils et Saint Esprit, regarde ce matin ton Peuple rassemblé.
Adultes et jeunes, aide-nous à grandir chaque jour sur les chemins de la Foi.
Toi qui es la Vie aujourd'hui et pour les siècles des siècles, Amen !
» 







La Parole de Dieu pour mieux entendre et comprendre le Seigneur :
Dans la lettre de Saint Paul aux Corinthiens (11, 23-26), Paul fait revivre
la première Eucharistie que Jésus a partagé avec ses disciples le soir du Jeudi Saint.

« Ouvrir les mains, accueillir la Lumière comme une lueur d'espoir »

 



Une catéchiste : « Sur les chemins de la Foi, chacun avance à son rythme.
Certains se posent beaucoup de questions, d'autres pas du tout.
Il faut pourtant savoir prendre le temps de réfléchir, de méditer, de prier,
pour comprendre que la Parole de Dieu est valable aussi pour ce troisième millénaire.
Être chrétien en 2011, c'est possible et c'est aussi une grande chance !
Prenons le temps d'écouter leur message
»

 

« Nous savons déjà beaucoup de choses,
mais nous ne sommes pas encore des adultes.
Il est difficile pour nous de choisir ce qui est important pour notre avenir.
Nous croyons vraiment que l'Evangile, la Parole du Christ
peut nous aider dans ce choix
»

« Durant notre retraite, mercredi dernier,
nous avons étudié le texte d'Evangile des Pèlerins d'Emmaüs.
Nous avons donc réflêchi sur la Parole de Dieu et l'importance de l'Eucharistie,
c'est-è-dire de la messe, dans toute vie chrétienne
 »

 

« Nous avons aussi composé ce panneau.
Au centre, le Christ présent dans le pain et le vin,
le livre de la Parole de Dieu qui nous aide à mieux le connaître.
Tout autour des dessins nous rappellent qu'être chrétien,
c'est aussi s'aimer, s'entraider, partager.
Puis chacun a écrit ce que pour lui signifiait le mot "COMMUNION"
 »

« Aller au caté aujourd'hui, ce n'est pas toujours facile.
Beaucoup de nos copains à l'école n'y vont pas.
Vous nous avez accompgnés jusqu'à ce jour.
Vous partagez avec nous notre joie, mais vous savez mieux que nous
qu'être chrétien aujourd'hui n'est pas facile.
Alors soyez sympas, ne faites pas semblant,
ne nous laissez pas tomber !
Soutenez notre Foi, encouragrez-nous,
aidez-nous et montrez-nous l'exemple !
 
»





L'abbé Robert Lavigne du Cadet a ressaisi tout ces mots, ce partage de la retraite.



Après la Profession de Foi, le Credo, les enfants ont amené
tous les éléments nécessaires pour dresser la Table Eucharistique :



« Dieu invite à son festin, et pour Lui, nous allons préparer la table.
Les jours de fête, on met une belle nappe :
cette nappe brodée, Dimitri et Kérène, les nouveaux baptisés,
vont la déployer devant nous
»



« On met aussi un beau bouquet, voici cette fleur que porte Valéria.
Quand Jésus a rassemblé ses amis pour le repas pascal,
on a allumé des lampes pour remercier Dieu de nous donner la lumière.
C'est Jésus qui est notre lumière.
Maxime et Louis portent maintenant cette lumière en souvenir de leur baptême
et pour dire leur désir de suivre Jésus, notre lumière
 »

 

« On se rappelle le petit garçon qui avait donné les 5 pains et les 3 poissons
avec lesquels Jésus avait nourri la foule. Mathilde et Coralie apportent le pain,
ce pain que la puissance de Jésus a consacré pour nous.
Voici la coupe qui contient le vin formé de mille grains
 de raisins écrasés au pressoir.
c'est le vin de la fête qu'apporte Théo,
il va devenir le Sang du Christ pour nous faire passer à la vie éternelle du ciel.
 »

 

« Bryan apporte de l'eau. Cette eau représente notre vie,
elle va se mélanger au vin contenu dans la coupe, comme pour dire :
"Nous serons toujours unis à Jésus, nous ne ferons qu'un"
 »





L'Eucharistie : une présence réelle



« Ce pain que tu mets chaque jour dans nos mains,
Ce pain, Corps vivant, qui apaise nos faims,
Ce pain de la vie que tu donnes pour moi,
Ce pain qui me parle de Toi.
 

Ce pain... fruit d'un Amour plus grand que notre terre,
Alliance née dans le soir d'un repas...
dans nos vies germera...
»







Communier au Corps de Jésus :
une rencontre qui transforme et fait grandir











Ce moment fort et tant attendu, c'est aussi à Marie que chacun l'a confié.
« Marche avec nous Marie sur nos chemins de Foi, ils sont chemins vers Dieu. »

Et maintenant que la joie éclate :
« Choisis la vie autour de toi, tu ne peux pas baisser les bras,
choisis la vie, tu trouveras la joie !
»















Une fois de plus, un immense merci à tous ceux qui ont accompagné les enfants,
prêtres, catéchistes, enseignants, parents, amis...
et à ceux qui ont fait que cette célébration soit belle et priante.
Mais n'oublions pas l'appel ddes enfants :
Soyez sympas, ne faites pas semblant,
ne nous laissez pas tomber !
Soutenez notre Foi, encouragrez-nous,
aidez-nous et montrez-nous l'exemple !


 




retour en haut de page