« Le parcours Cléophas : une aventure spirituelle prometteuse  »

Ils étaient venus de tous les coins du diocèse pour recevoir solennellement, à Pau, en l'église Saint Joseph, leur envoi en mission. En effet, ce parcours n'était pas une simple formation, mais, pendant deux ans, en lien avec leur paroisse ou leur mouvement, ils ont vécu une aventure spirituelle profonde afin de se former et devenir de vrais « disciples missionnaires »

Mgr Aillet : « L’objectif de ce parcours n’est pas tant de former des laïcs pour collaborer à la responsabilité propre des prêtres qui est d’enseigner, de sanctifier et de gouverner la portion du Peuple de Dieu qui leur a été confiée par l’évêque ; tout cela restant évidemment d’actualité. Mais il est de former des laïcs à devenir co-responsables de la mission de l’Église qui est de proclamer l’Évangile à toute la Création. Comme je l’ai expliqué dans ma dernière lettre pastorale, « Mis à part pour annoncer l’Évangile de Dieu » (2018), co-responsables, non de la mission spécifique des pasteurs, mais de la mission générale de l’Église, avec la responsabilité propre qui incombe aux laïcs d’animer chrétiennement les réalités temporelles et d’être prophètes de la Parole et témoins de l’amour dans les réalités du siècle.

Le grand défi qui se présente maintenant à ces « Cléophas » qui, à l’instar des disciples d’Emmaüs, ont reconnu le Seigneur présent et agissant dans leur vie, en particulier à travers la Parole, les sacrements et la vie fraternelle, c’est d’abord de partager leur expérience au sein de leurs familles et de leurs communautés, selon l’exhortation de Jésus : « Rentre à la maison, auprès des tiens, annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde » (Mc 5, 19). Il est ensuite d’être, avec leurs pasteurs, les pierres de fondation d’une « fraternité missionnaire paroissiale » qui vivra des cinq essentiels de la vie de l’Église – prière, formation, fraternité, service et évangélisation – et portera des initiatives missionnaires en direction de ceux qui sont loin.

C’est le grand enjeu de notre projet diocésain missionnaire, que nous portons depuis des années, de constituer ces communautés vivantes et appelantes qui sont la condition sine qua non de l’Évangélisation, comme je l’ai rappelé dans ma dernière lettre pastorale (ch. IV, 2), selon le commandement nouveau que Jésus donnait à ses disciples, dans le contexte eucharistique de la dernière Cène : « A ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13, 35). »

Pour cela, il a fallu une équipe d’animation de ce Parcours. Sous la houlette de Catherine-Marie Chassagne, l'équipe a porté ce projet ; de nombreux intervenants et témoins ont permis d'approfondir la réflexion et d'envisager leur rôle de disciple-missionnaire.

Avant la célébration de « l'envoi en mission » ils s'étaient retrouvés dès la veille pour terminer leur formation, sans oublier les temps de prière animés par des jeunes de la communauté Palavra Viva et l'abbé Dominique Nalis pour se nourrir de la Parole de Dieu... 

... mais aussi des temps avec, entre autres, une "coach" afin de faciliter les rencontres diverses ainsi que celles entre prêtres et laïcs, rencontres qui seront importantes dans les paroisses.

Une question et une réponse à partager au hasard de la rencontre...

 

Pour terminer la formation : les 12 éléments d'une spiritualité missionnaire
et la conclusion de Mgr Aillet.

« ... une conscience et une spiritualité missionnaire les rendant aptes
à inventer de nouveaux chemins pour porter l’Évangile à tous,
dans tous les secteurs de la vie des hommes dont  ils sont précisément partie prenante. »

Et comme, « avec Dieu, tout est possible », le groupe de Navarrenx a partagé
comment ils ont expérimenté cette conclusion de Mgr Aillet.
Un bien beau témoignage !

En résumé : dans l'un des quartiers de Navarrenx, 3 HLM et pas de partage entre les habitants de chacun d'eux. L'équipe paroissiale a donc choisi un lieu neutre au milieu des 3 HLM, afin de faire une bénédiction pour la fête des Rameaux. Chacun, prêtre compris, a alors fait du porte-à-porte pour inviter les habitants. La bénédiction des rameaux suivie du verre de l'amitié fut un moment très fort pour tous : des murs étaient tombés...

Avec aussi de grands mercis à tous ceux qui ont porté ce projet Cléophas
pendant deux ans, aux intervenants, aux témoins...
 et à tous ceux qui s'y sont formés pour leur engagement à continuer, là où ils sont,
pour porter le message d'amour de l’Évangile.

Pour en savoir plus, voir le site : https://www.parcourscleophas64.org/

La célébration d'envoi

(agrandissement des photos possible)

Liturgie de la Parole

Extraits de l'homélie de Mgr Marc Aillet : « ... "Je vous laisse un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres... Comme je vous ai aimé... C'est à cet amour que vous aurez les uns pour les autres, que tous vous reconnaitront comme mes disciples". Il faut que nos communautés paroissiales, il faut que nos communautés chrétiennes soient tellement imprégnées de ce commandent nouveau que cette nouveauté du christianisme n'échappe plus à ceux qui nous regardent, à ceux qui nous voient, à ceux qui se tiennent éloignés de nos assemblées, à ceux qui, parfois, à cause de nos contre-témoignages - et nous sommes tous parfois des contre-témoins - s'éloignent un peu plus de notre Église... Il faut qu'ils voient comme nous nous aimons, comme les Romains voyaient cette petite minorité au milieu d'eux et qui était affublée de tous les mots, de toutes les responsabilités, de toutes les culpabilités, il était fréquent de dire qu'ils avaient incendié Rome du temps de Néron, et c'est pour cela qu'on les arrêtait, qu'on les persécutait, mais en même temps, en les voyant vivre, que disaient les Romains ? : "Voyez comme ils s'aiment".

C'est à l'amour que vous aurez les uns pour les autres au sein de vos communautés chrétiennes, disciples-missionnaires du parcours Cléophas, vous êtes appelés à être des pierres vivantes, des instruments, des ciments de tous. Voilà le grand signe que l’Église doit donner aujourd'hui, elle n'est pas là pour faire la morale, dans vos paroisses vous n'êtes pas là pour faire la morale, vous n'êtes pas là pour asséner des vérités doctrinales, vous devez témoigner de cette rencontre avec Jésus dont vous faites l'expérience sans cesse en fréquentant assidument sa présence dans l'Eucharistie, dans le sacrement de la Réconciliation, à travers la Parole de Dieu scrutée ensemble, qui circule entre vous, Parole de Dieu qui façonne, à travers la prière et plus particulièrement la prière d'intercession, à travers le service, à travers la formation, à travers l'action missionnaire que vous allez porter dans quelques jours, dans quelques mois dans vos paroisses et vous serez le signe, la charnière de la charité partagée, de la foi partagée entre frères et sœurs... Voilà le signe qu'il faut donner aux hommes : quelque chose plus haut, la nouveauté du christianisme, et c'est tellement urgent dans un monde tellement individualiste, tellement fracturé, où les hommes sont tellement divisés, tellement déchirés que nous ne pouvons pas passer à côté, car nous ne sommes pas de ce monde ; le Royaume du Christ est un Royaume de vérité, de paix, de justice, un Royaume d'Amour : c'est à l'amour que vous aurez les uns pour les autres que tous vous reconnaitront disciple et c'est avec l'amour seul que vous ferez des disciples... L’Église se révèle toujours dans les cœurs de ceux qui ont rencontré Dieu. "L’Église, comme disait Jean-Paul II, est communauté, c'est le lieu théologal où l'on fait l'expérience de la Présence mystique du Seigneur ressuscité" et le pape François ajoute, dans son exhortation apostolique : "Le partage de la Parole et la célébration eucharistique font de nous davantage des frères et des sœurs qui font naître une Église sainte et missionnaire".

C'est votre mission et c'est aujourd'hui le défi que vous avez à relever,
nous le confions au Seigneur. Amen. »

Liturgie eucharistique

 

 Célébration de l'envoi en mission

Appel de chacun

C'est avec Marie que se termine la célébration

Après cette belle célébration de l'envoi en mission, le verre de l'amitié