(Excusez-moi si parfois j'ai un peu de retard pour tout mettre)

Nous avons commencé une nouvelle année liturgique, l'année B, avec pour compagnon de route saint Marc :

Marc, l’évangéliste de l’universel, est celui qui met dans la bouche de l’étranger la reconnaissance de Jésus et exprime l’acte de foi des païens. Avec lui, l’ouverture au monde révèle la liberté de l’Évangile. Quelle aventure que de vouloir l’ouverture pour nous qui avons vécu cette année un confinement chargé de contraintes, d’inquiétudes, de souffrances et de mort ! Sommes-nous prêts à veiller pour engager un avenir, des projets et écrire l’acte nouveau d’une terre nouvelle ?Au cœur de la pandémie, on a pu dire que rien ne serait plus comme avant. Mais mesurons-nous que l’aventure chrétienne est en soi un déconfinement permanent qui donne sens à nos doutes, qui accueille toutes les questions et particulièrement celles du sens de la vie pour habiter notre foi et la faire rayonner ? Oui, nous croyons mais augmente, Seigneur, en nous la foi  !

Vous avez plusieurs cheminements possibles, les choisir suivant votre sensibilité, certains sont à lire, d'autres à écouter, certains sont courts, d'autres plus longs, mais dans tous il y a des personnes qui respirent la foi...

1) Les courtes méditations quotidiennes (revue "Prier au quotidien") de notre pape ou d'autres grands priants comme, entre autres, les Pères de l’Église. (à lire)

2) Les méditations quotidiennes de YouPRAY, qui peuvent, sur une semaine, alterner avec le chapelet, la louange chantée, des temps de retraite... (à écouter)

3) « Avent dans la ville » » chaque jour avec les Dominicains et parfois d'autres témoignages, comme chaque année depuis 2 ans au moins (à lire et à écouter). Cette année sont rajoutés : un "Zeste" d'espérance, l'office du lour et une hymne (une fois par semaine)

4) Retraite avec les Carmes de Paris, parution le vendredi avec des pistes pour toute la semaine (à lire)

Il peut y avoir aussi des témoignages plus ponctuels

et des messes ou temps de prière du Jour du Seigneur ou de KTO en différé

Nous approchons de Noël, alors à chacun Sainte fête de Noël dans la joie.