Fête du Corps et du Sang du Christ

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (6, 51-58)

Après avoir multiplié les pains, Jésus disait à la foule : « Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel ; si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie. » Les Juifs discutaient entre eux : « Comment cet homme-là peut-il nous donner sa chair à manger ? » Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n'aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé, et que moi, je vis par le Père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi. Tel est le pain qui descend du ciel : il n'est pas comme celui que vos pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange de ce pain vivra éternellement. »

Dans une première partie de cette page, Le CFRT nous propose plusieurs éclairages de ce grand mystère de l'Eucharistie, avec
- le frère Yves Combeau (souvent vu au Jour du Seigneur) sur « L'Hostie, présence réelle du Christ ? »
- le frère Nicolas Buttet sur « La puissance de l'Eucharistie »
- la différence avec le « Pain rompu » dans l’Église protestante

Suite ICI