Index de l'article

Consciente de cette responsabilité, KTO renforce la prière sur son antenne.

(Je ne peux pas tout mettre, car je tiens à mettre plusieurs vidéos différentes, avec des moments de prière différents et aussi pour que chacun puisse choisir ce qui lui correspond le mieux. De plus, KTO offre beaucoup de possibilités pour prier et vous avez ci-dessous tous les liens pour y accéder : je mettrai donc uniquement le chapelet et l'Angélus du dimanche, ainsi que l'audience du Pape les mercredis)

A partir du lundi 16 mars, KTO diffuse deux messes par jour

  • Du lundi au samedi, une messe à 18h15, depuis l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, grâce au recteur archiprêtre et aux chapelains de Notre-Dame de Paris. Cette messe est dans la continuité des Vêpres de 17h45, qui sont maintenues.
  • Le dimanche, la messe de 18h30 depuis l’église Saint-Germain-l’Auxerrois est maintenue.
  • Comme depuis le mardi 10 mars, la messe du pape François à 7h, depuis la chapelle de la Maison Sainte-Marthe. KTO en assure la version francophone, en collaboration avec Vatican Media.
Les rendez-vous de prière sont tous maintenus
  • L’office des Laudes à 7h40 et du Milieu du jour à 12h, par les Fraternités monastiques de Jérusalem depuis l’église Saint-Gervais-Saint-Protais à Paris 
  • Le chapelet de 15h30 en direct de la grotte de Lourdes. (rediffusé vers minuit) Du 17 au 25 mars, le Sanctuaire de Lourdes développe ce chapelet en une neuvaine spéciale à l’intention des malades. KTO propose ainsi aux francophones du monde entier de s’associer à cette initiative.

Pour le chapelet : Possibilité de déposer des intentions de prière au 0892 46 0012.

Chapelet du 29 mars

Chapelet du 22 mars

Le chapelet du 15 mars

Bénédiction exceptionnelle Urbi et Orbi de notre Pape François

Devant une place Saint-Pierre vide

après une méditation sur la Parole de la « Tempête apaisée »
une invitation à changer, à calmer nos tempêtes,
à revenir à l'essentiel, à faire grandir notre foi

(Texte complet ici)

Extraits : « ... Comme les disciples de l’Évangile, nous avons été pris au dépourvu par une tempête inattendue et furieuse. Nous nous nous rendons compte que nous nous trouvons dans la même barque, tous fragiles et désorientés, mais en même temps tous importants et nécessaires, tous appelés à ramer ensemble, tous ayant besoin de nous réconforter mutuellement...
La tempête démasque notre vulnérabilité et révèle ces sécurités, fausses et superflues, avec lesquelles nous avons construit nos agendas, nos projets, nos habitudes et priorités. Elle nous démontre comment nous avons laissé endormi et abandonné ce qui alimente, soutient et donne force à notre vie ainsi qu’à notre communauté... À la faveur de la tempête, est tombé le maquillage des stéréotypes avec lequel nous cachions nos "ego" toujours préoccupés de leur image...
« Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? ». Seigneur, ce soir, ta Parole nous touche et nous concerne tous. Dans notre monde, que tu aimes plus que nous, nous sommes allés de l’avant à toute vitesse, en nous sentant forts et capables dans tous les domaines. Avides de gains, nous nous sommes laissé absorber par les choses et étourdir par la hâte. Nous ne nous sommes pas arrêtés face à tes rappels, nous ne nous sommes pas réveillés face à des guerres et à des injustices planétaires, nous n’avons pas écouté le cri des pauvres et de notre planète gravement malade. Nous avons continué notre route, imperturbables, en pensant rester toujours sains dans un monde malade. Maintenant, alors que nous sommes dans une mer agitée, nous t’implorons : "Réveille-toi Seigneur !".
« Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? ». Seigneur, tu nous adresses un appel, un appel à la foi qui ne consiste pas tant à croire que tu existes, mais à aller vers toi et à se fier à toi. Durant ce Carême, ton appel urgent résonne : "Convertissez-vous", « Revenez à moi de tout votre cœur » (Jl 2, 12). Tu nous invites à saisir ce temps d’épreuve comme un temps de choix. Ce n’est pas le temps de ton jugement, mais celui de notre jugement : le temps de choisir ce qui importe et ce qui passe, de séparer ce qui est nécessaire de ce qui ne l’est pas. C’est le temps de réorienter la route de la vie vers toi, Seigneur, et vers les autres. Et nous pouvons voir de nombreux compagnons de voyage exemplaires qui, dans cette peur, ont réagi en donnant leur vie. C’est la force agissante de l’Esprit déversée et transformée en courageux et généreux dévouements. C’est la vie de l’Esprit capable de racheter, de valoriser et de montrer comment nos vies sont tissées et soutenues par des personnes ordinaires, souvent oubliées, qui ne font pas la une des journaux et des revues ni n’apparaissent dans les grands défilés du dernier show mais qui, sans aucun doute, sont en train d’écrire aujourd’hui les évènements décisifs de notre histoire : médecins, infirmiers et infirmières, employés de supermarchés, agents d’entretien, fournisseurs de soin à domicile, transporteurs, forces de l’ordre, volontaires, prêtres, religieuses et tant et tant d’autres qui ont compris que personne ne se sauve tout seul... »

Le Saint-Père maintient, à huis-clos, l’Audience générale du mercredi et l’Angélus, diffusés en direct sur KTO depuis la Bibliothèque du Palais apostolique, en collaboration avec Vatican Media.

Audience générale du 25 mars

Lors de l’audience générale du 25 mars 2020, le pape François s’est arrêté sur l’Encyclique Evangelium Vitae, de saint Jean-Paul II, à l’occasion du 25e anniversaire de sa promulgation. Il a précisé que cette lettre sur la valeur et l’inviolabilité de la vie humaine résonne encore plus avec une actualité marquée par l’épidémie du coronavirus Covid-19. « L’Evangile de la vie prôné par l’Encyclique est plus que jamais une bonne nouvelle pour tout homme. [...] En effet, toute vie humaine, unique et irremplaçable, est une valeur inestimable. »

Audience générale du 18 mars

Audience générale du 11 mars

Angélus du 29 mars

Angélus du 22 mars

Angélus du 15 mars