Comment fonder l'espérance aujourd'hui ?

Dans le cadre des "Plus de la Formation Permanente", et en écho à son livre « L’espérance aujourd’hui, Pour une culture de la confiance » (Atelier, 2013), le père André Talbot a voulu décrypter quelques enjeux et repérer quelques voies d’avenir.

Un thème bien d'actualité lui a été proposé :

« Une crise de confiance dans l’avenir et dans les institutions fragilise la société, l’individu et l’Eglise : comment fonder l’espérance aujourd’hui ? »

André Talbot, prêtre, docteur en théologie, est enseignant au Centre théologique de Poitiers et à la Faculté de sciences sociales et économiques (FASSE) de l'Institut catholique de Paris. Son expérience lui a permis d'illustrer son propos avec de nombreux exemples...

et de conclure : « Pourquoi et comment espérer ? Fidèles de Jésus Christ, nous sommes toujours des contemporains du matin de Pâques. Chaque jour, l’amour l’emporte sur la mort et l’injustice. Cette attitude de confiance disponible (foi) fait de nous les heureux bénéficiaires d’une vie dont nous sommes en même temps les passeurs au bénéfice de nos contemporains et de ceux qui viendront après nous... En effet, la question de l’avenir de la vie sur notre terre interroge aujourd’hui nos manières de parler et de vivre l’espérance. À la lumière de Pâques, la vie est toujours nouvelle ; à nous de faire qu’elle le soit effectivement. Alors, soyons vigilants pour en discerner les signes, pour devenir témoins et acteurs de changements qui font bouger les lignes. Laissons Dieu écrire dans nos entrelignes et nous trouverons la joie et la force de créer et d’entreprendre, en pensant d’abord à ceux qui viendront après nous. »

Retrouver ses raisons d'espérer (format PDF imprimable) en cliquant sur le mot

ESPERANCE