"Notre mission de Bâptisé dans la Pastorale du Deuil"

Se former est important, et c'est ce que font régulièrement les membres de la Pastorale du Deuil, pour mieux répondre aux attentes de ceux qui sont dans la peine après le décès d'une personne proche.

C'est Isabelle Pommel, Théologienne, qui a animé cette formation du jeudi 3 avril, à la Maison St Michel.
Elle nous a régalés toute la journée avec des extraits de Vatican II et de "la joie de l'Évangile" du Pape François.

Résumé :

Les fondements de la "mission des laïcs"dans Vatican II
De la constitution dogmatique de l'Église (Lumen gentium)

... Tout laïc en vertu des dons qui lui ont été faits, constitue un témoin et en même temps un instrument vivant de la mission de l'Église elle-même, "à la mesure du don du Christ "(Ep 4,7)
... Il y a dans l'Église diversité de ministères mais unité de mission. Le Christ a confié aux apôtres et à leurs successeurs la charge d'enseigner, de sanctifier et de gouverner en son nom et par son pouvoir. Mais les laïcs, rendus participants de la charge sacerdotale, prophétique et royale du Christ, assument dans l'Église et dans le monde, leur part de ce qui est la mission du peuple de Dieu tout entier.

Du décret sur l'activité missionnaire de l'Église (Ad gentes)

... Tous les fidèles partout où ils vivent  sont tenus de manifester, par l’exemple de leur vie et le témoignage de leur parole, l’homme nouveau qu’ils ont revêtu par le baptême et la force du Saint-Esprit qui les a fortifiés par la confirmation... Ils doivent, découvrir avec joie et respect les semences du Verbe qui s’y trouvent cachées.  
... Dieu nous a aimés d’un amour gratuit ; de même, que les fidèles soient préoccupés dans leur charité de l’homme lui-même, en l’aimant du même mouvement dont Dieu nous a cherchés.

Les enjeux de la pastorale du deuil à travers les extraits de "la joie de l'Evangile"

88 : ... Pendant ce temps-là l’Évangile nous invite toujours à courir le risque de la rencontre avec le visage de l’autre, avec sa présence physique qui interpelle, avec sa souffrance et ses demandes, avec sa joie contagieuse dans un constant corps à corps. La foi authentique dans le Fils de Dieu fait chair est inséparable du don de soi...
92: ... Les disciples du Seigneur sont appelés à vivre comme une communauté qui soit sel de la terre et lumière du monde (cf. Mt 5, 13-16). Ils sont appelés à témoigner de leur appartenance évangélisatrice de façon toujours nouvelle. Ne nous laissons pas voler la communauté !
103 : ... L’Église reconnaît l’apport indispensable de la femme à la société, par sa sensibilité, son intuition et certaines capacités propres qui appartiennent habituellement plus aux femmes qu’aux hommes... 
169 : ... L’Église a besoin d’un regard de proximité pour contempler, s’émouvoir et s’arrêter devant l’autre chaque fois que cela est nécessaire. En ce monde, les ministres ordonnés et les
autres agents pastoraux peuvent rendre présent le parfum de la présence proche de Jésus et son regard personnel. L’Église devra initier ses membres – prêtres, personnes consacrées et laïcs – à cet “art de l’accompagnement”, pour que tous apprennent toujours à ôter leurs sandales devant la terre sacrée de l’autre (cf. Ex 3, 5). Nous devons donner à notre chemin le rythme salutaire de la proximité, avec un regard respectueux et plein de compassion mais qui en même temps guérit, libère et encourage à mûrir dans la vie chrétienne.
     
Une belle mission, que celle de la pastorale du deuil, mais pas facile....

Cliquer sur la photo pour avoir ce résumé de la rencontre en PDF.