Évangile de Jésus Christ selon Saint Luc

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : " Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées par le fracas de la mer et de la tempête. Les hommes mourront de peur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l'homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre Rédemption approche. Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cour ne s'alourdisse dans la débauche, l'ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour ne tombe sur vous à l'improviste. Comme un filet, il s'abattra sur tous les hommes de la terre. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous serez jugés dignes d'échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l'homme. "

Commentaire

Avec le premier Dimanche de l'Avent,

nous nous préparons à fêter une " venue "...

Est-ce la venue d'un enfant, il y a plus de 2000 ans, dans l'étable de Bethléem ? Oui, Noël rappellera notamment cela. Pourquoi donc annoncer ici une autre " venue ", apparemment au terme de l'Histoire, avec des images grandioses, impressionnantes ? C'est sans doute que les deux sont inséparables et ne se comprennent bien qu'ensemble. Les mots de l’Evangile sont étonnants. C’est le texte de l'Ancien Testament qui nous donne la meilleure clé de compréhension de l'ensemble. Ecoutons le prophète Jérémie (33,14-16) :

Une grande promesse de bonheur !

« Parole du Seigneur. Voici venir des jours où j'accomplirai la promesse de bonheur que j'ai adressée à la maison d'Israël et à la maison de Juda : En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai naître chez David un Germe de justice, et il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera délivré, Jérusalem habitera en sécurité, et voici le nom qu'on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-Justice ».

Cette annonce a connu des réalisations partielles, par exemple au retour du grand Exil et d'une première reconstruction de Jérusalem. Le projet de Dieu reste évidemment le même. Malgré les violences et les forces de mort, « Justice » sera ou aura le dernier mot de l’histoire ! C'est définitivement vrai.

Le « Germe de Justice » est né ... il y a plus de 2000 ans !

 Ce qu'on a pu voir il y a plus de 2000 ans dit bien que Dieu « accomplit ses promesses ». Le « Fils de l'homme » de la fin de l'histoire naît à Noël comme un petit homme. Il donne à voir l'Homme vrai tel que Dieu le veut. Il va vivre sa vie d'homme Juste, assoiffé de justice. L'injustice des hommes va le rejeter ; mais sa Résurrection nous assure déjà que l'injustice ne triomphera pas, même si elle semble aujourd'hui encore largement triomphante.

« Restez éveillés et priez »

Tout le temps de l'Avent nous rappellera ces grandes attitudes fondamentales... En cette année 2018 les mots du Prophète sur Jérusalem sont spécialement impressionnants : « Jérusalem habitera en sécurité « ... Et on a envie de poser au Seigneur la même question que les disciples en Luc 21,7 : « Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va avoir lieu ? » Réellement et symboliquement, un pas majeur dans le sens d'une histoire de Salut sera sans doute réalisé lorsque Jérusalem « habitera en sécurité », dans la « justice », l'action du Seigneur étant reconnue.