Évangile de Jésus Christ selon Saint Marc

Un jour, des pharisiens abordèrent Jésus et, pour le mettre à l'épreuve, ils lui demandaient : " Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? " Jésus dit : " Que vous a prescrit Moïse ? " Ils lui répondirent : " Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d'établir un acte de répudiation. " Jésus répliqua : " C'est en raison de votre endurcissement qu'il a formulé cette loi. Mais, au commencement de la création, il les fit homme et femme. A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font plus qu'un. Donc, ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas ! "

De retour à la maison, les disciples l'interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur répond : " Celui qui renvoie sa femme pour en épouser une autre est coupable d'adultère envers elle. Si une femme a renvoyé son mari et en épouse un autre, elle est coupable d'adultère. "

On présentait à Jésus des enfants pour les lui faire toucher ; mais les disciples les écartaient vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : " Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n'accueille pas le royaume de Dieu à la manière d'un enfant, n'y entrera pas. " Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.


Commentaire

Répudiation.

L'occasion de cet enseignement de Jésus, c'est un piège que viennent lui tendre un groupe de pharisiens. Un piège où il est question de « répudiation ». Dans ce type de société patriarcale, l'homme avait tous les droits. On la gardait ou on la renvoyait, selon l'usage qu'on pouvait en faire. Pour tous les juristes de l'époque, il n'y avait que deux cas possibles : ou bien on ne pouvait répudier sa femme que pour une raison grave. Par exemple si elle était stérile ou si elle ne donnait que des filles. Ou bien, déclaraient d'autres juristes, on pouvait procéder à la répudiation pour une raison simple et banale, au gré du mari. Par exemple si elle tenait mal son ménage.

Verrouillage

Et voilà Jésus qui s'inscrit en faux contre toutes ces législations. Et il le fait en redonnant au couple toute sa grandeur et toute sa dignité. Jésus durcit la Loi. C'est « un seul homme et une seule femme pour la vie. » On comprend la réaction des disciples qui, dans un évangile parallèle, s'écrient : « S'il en est ainsi, il vaut mieux ne pas se marier ! »

Dieu crée en séparant

L'intention fondatrice de Dieu lorsqu'il a créé l'humanité dans les deux premiers chapitres de la Bible. Ces récits symboliques nous disent une chose essentielle : Dieu crée en séparant. Dieu sépare le jour et la nuit, la lumière et les ténèbres, le solide (la terre) et le liquide (l'eau), les eaux d'en-haut et les eaux d'en-bas, et enfin l'humain, l'homme, en mâle et femelle. « Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, masculin et féminin il les créa. » Donc ; soyons clairs et précis : le couple humain est image de Dieu. Ce n'est pas l'homme qui est une image de Dieu, ni la femme : c'est le couple homme-femme seul qui est image de Dieu. Voici où réside la grandeur et l'importance du couple humain : il est image de Dieu. Ce qui veut dire que, si je veux un peu savoir qui est Dieu, je peux m'en faire une idée en regardant un couple réussi ; et mieux encore, si nous vivons une histoire de couple dans sa vie d'amour.

L'Amour en 3D

Même si les circonstances font qu'aujourd'hui le lien conjugal se fait plus fragile ; même si le nombre des divorces augmente, l'appel du Christ demeure... pour ceux et celles qui veulent être ses disciples. Il n'y a pas seulement, pour les disciples, un homme et une femme qui se désirent, s'attirent, se rencontrent, ne veulent plus faire qu'un ; il y a, en plus, Dieu qui est partie prenante. L'Amour en 3 D. Notre humanité ne grandira que dans la mesure où les couples vivront un grand amour, à l'image même du Dieu Amour.