Dimanche 27 août : 21ème dimanche du Temps Ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu (16, 13-20)

Jésus était venu dans la région de Césarée-de-Philippe, et il demandait à ses disciples : " Le Fils de l'homme, qui est-il d'après ce que disent les hommes ? " Ils répondirent : " Pour les uns, il est Jean Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres encore Jérémie ou l'un des prophètes. " Jésus leur dit : " Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? " Prenant la parole, Simon-Pierre déclara : " Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! " Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara : " Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle. Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. " Alors, il ordonna aux disciples de ne dire à personne qu'il était le Messie.

Commentaire

Les clefs : un symbole fort !

La clef est un symbole puissant. Avoir la clef c'est détenir une autorité, c'est aussi faire partie de la maison.

Des portes à ouvrir et à fermer

Après une journée de travail, quel soulagement de rentrer chez soi et de refermer sa porte : enfin tranquille ! Quelle joie aussi d'ouvrir sa porte aux amis ! Une porte délimite un dedans d'avec un dehors, un dedans que je peux laisser fermé ou que je peux ouvrir. Le dedans, cela peut être moi, mais aussi ma maison, ma famille, ma nationalité ou ma religion. Pour tout cela, il y a à la fois la responsabilité et la liberté de savoir quand il convient d'ouvrir ou de fermer la porte.  

Les clefs du Royaume des cieux

Un seul les possède vraiment : Le Christ. Jusqu'à sa venue sur terre, même la première alliance ne pouvait ouvrir aux hommes les portes du Royaume des cieux qui n'est autre que le cœur de Dieu. C'est bien ce qui s'est passé pour Pierre répondant à la question de Jésus : « Pour vous qui suis-je ? » Ou bien, Pierre fait comme les autres qui en restent à ce qu'ils savent. Ou bien il se risque à laisser Dieu lui inspirer la réponse de la foi. A travers Pierre c'est à tous les chrétiens que sont confiées les clefs du Royaume des cieux, et c'est une lourde responsabilité. L'usage de ces clefs peut amener à des abus du pouvoir au nom de la vérité, comme à un mépris de la vérité au nom de la charité.  Qu'on soit Pape ou simple chrétien, les clefs du Royaume seront à utiliser avec humilité, avec discernement avec d'autres et dans la foi.

Finalement il s'agit avant tout d'ouvrir soi-même la porte de son cœur à l'Esprit qui veut demeurer en nous et nous faire ainsi entrer dans le Royaume des Béatitudes.