Diocèse en fête

 

Dimanche 8 juin, fête de la Pentecôte et fête du diocèse dans le parc de l'Immaculée Conception.

Parmi tous les temps proposés - les laudes, l'accueil dans les différents stands pour découvrir des activités ou des mouvements du diocèse, les activités pour les enfants... - deux temps forts ont marqué cette journée : le témoignage de Virginie et Cyrille et la célébration eucharistique avec la confirmation de 42 jeunes et adultes, et la consécration du diocèse au Sacré Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie.

Pour en voir plus : album du doyenné Pau-Périphérie et site diocésain

Virginie et Cyrille

Convertis à Rocamadour après une vie débridée

Un témoignage bouleversant fait avec émotion et un certain humour, en voici quelques passages :

C : Après des débuts difficiles, étudiant, on faisait de plus en plus la fête, puis diplômé je voulais profiter de la vie, la croquer jusqu'à une rencontre un soir.

V : Une mère portugaise. J'ai commencé à croire après une messe à Fatima et j'avais lu le livre à 10 ans... Mais j'ai grandi avec une angoisse et un lourd handicap... Une famille qui se déchire, un avortement à 17 ans avec la conscience d'avoir commis un crime, je me suis dit que ce n'était pas possible que Dieu dirige ma vie. Virginie  fait alors la fête avec toutes ses dérives, et elle est contre le mariage. C'est la vie de château ! A 28 ans, je voulais un enfant, j'allais avoir l'agrément lorsque j'ai rencontré monsieur...

Après cette rencontre en boîte de nuit, ils partent faire un tour du monde avec les mêmes dérives.

V : Mais il y avait un manque, on voulait un enfant et on n'y arrivait plus, alors que j'avais toujours eu tout ce que je voulais. Puis on part faire un tour de France gastronomique... Après un mauvais rêve : on va arrêter notre délire, faire la diète et aller à Rocamadour que je connais.

Malgré la chaleur et quelques soucis, ils finissent par aller visiter ce qu'ils croyaient être un château, en se mêlant dans un groupe de visiteurs guidé par un prêtre, ils découvrent un sanctuaire.

V : Dans la basilique, le prêtre parle du combat spirituel. J'avais intérieurement un combat... Je revois donc toute ma vie, ce qui est bien, ce qui est mal. On est invité à aller prier. "Ici, ça exhausse grave" dit le prêtre...

C : Virginie ne voulait pas le mariage, mais moi, oui. Mais pour ça, comme je ne connaissais pas Dieu, j'ai demandé à Marie de me le faire connaître. Virginie, quant à elle, avait gardé du respect pour Dieu. Ce soir -là, on a demandé chacun quelque chose pour l'autre, et après cela, Marie ne nous a plus lâchés. Le lendemain, dans ma famille, on m'a offert un vieux livre : le catéchisme pour les enfants.

V : Après, on a eu un comportement bizarre : plus de boîtes... et on a commencé à s'aimer tout simplement, et on s'ouvrait aux autres. Le moindre geste d'amour me faisait pleurer alors que je n'avais jamais pleuré.

Rentrés, des examens médicaux concluent : vous n'aurez jamais d'enfants naturellement. Face à la proposition de la procréation médicalement assistée et à ce qu'avait vécu Virginie, une incompréhension dans le couple le mène à la crise, mais le 6 janvier 2011, chacun demande à l'autre de l'épouser.

C : On n'était pas prêt pour le mariage, d'où on repart à Rocamadour pour demander la Première Communion.

V : Je fonds en larme en téléphonant au prêtre. Il me propose de venir à Lille. Avec lui, en une demi-heure, après ses explications sur le mariage chrétien, c'est la première fois que je ressens la joie. Il nous a mis en chemin.

Un chemin encore bien tourmenté à cause de la difficile décision à prendre : renoncer à la procréation médicalement assistée, mais un chemin éclairé par de belles lumières dont l'histoire d'un couple dans laquelle ils se retrouvent, Virginie qui apprend les prières à Cyrille pendant les trajets, une vision... Tout cela jusqu'au merveilleux moment de la confession : 2h30 chacun ! : V

C : Une joie intense, j'en pleurais. Le lendemain : Première Communion avec le Seigneur et ma future épouse, Communion avec l'Esprit Saint et bénédiction de nos fiançailles, mais le prêtre nous met en garde : "Attention, il va y avoir du combat à cause du Malin !" Et ça a été très dur ! Tous nos proches nous ont jeté des pierres, on a perdu nos amis. On a vécu notre premier carême dans le combat : le deuil de la maternité... A Pâques on a rencontré le fameux couple, ils ont été ensuite témoins de notre mariage...

La célébration eucharistique

Derniers préparatifs, avec Jean-Marc, pour la quarantaine de confirmands

Tout est prêt sous l'immense salle érigée pour l'occasion.

Dernière répétition de chants pour que la célébration soit belle et priante.

La célébration peut commencer, les confirmands rentrent en processions comme les prêtres, les diacres, les séminaristes et les servants. Mélange de joie et de gravité...

Peuple de Dieu sauvé dans le Sang du Christ, peuple de baptisés, Église du Seigneur...

Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi Marie comblée de grâces
Humble servante nous montrant sa foi dans l'Éternel !

Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi le temps de sa visite :
Chez les plus pauvres, vient le Fils de Dieu pour te sauver !

Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi lla croix du Fils unique :
Dans sa tendresse, Dieu nous a sauvés en Jésus Christ !

Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi le Christ de l'Évangile :
« Restez en moi, vivez de mon amour » dit le Seigneur !

Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi l'effort de ceux qui luttent
Pour plus d'amour, de paix, de charité dans l'univers !

Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi ta marche d'espérance
Vers le Royaume où cesse toute peur près du Seigneur !

La Parole de Dieu

Mgr Aillet s'adresse aux confirmands (extrait) : « ... Je pense à l'histoire que Dieu a faite avec vous, histoire d'amour qui, comme vous le confessez souvent, était improbable. Avec ce beau témoignage de Virginie et Cyrille, ce matin, je vois que, parfois, il y a des histoires que rien ne prédispose à cette rencontre fulgurante avec le Christ, dans la puissance de l'Esprit Saint... En lisant et méditant vos témoignages et d'autres témoignages... ceux des jeunes qui demandent la confirmation... dans leurs lettres, il y a des perles : un enfant dont personne ne soupçonnerait sa vie de prière, et qui dit "Jésus est un confident, comme un ami pour moi qui ne me quitte jamais".

Quand je lis ces témoignages... je me dis que l'Église naît d'en haut, elle ne naît pas d'en bas comme si elle n'était qu'une structure qui s'organise à partir d'idées trop humaines... Si vous avez frappé à la porte de l'Église... ce n'est pas parce que notre service de marketing est meilleur que celui d'autres entreprises ou associations, mais parce que l'Église naît d'en haut, c'est la promesse de Jésus à ses apôtres, le jour de l'Ascension "Vous recevrez une force venue d'en haut, l'Esprit Saint viendra sur vous, et vous serez mes témoins...". Je pense à cette vision de Jean dans l'Apocalypse... il voyait la Cité Sainte, la Jérusalem Céleste descendue du  ciel, d'auprès de Dieu... "et j'entendis", disait Jean, "une voix éclatante qui disait "Voici la demeure de Dieu parmi les hommes". L'Église naît et renaît sans cesse de cette force venue d'en haut, de l'Esprit Saint... Benoît XVI disait "L'Église se réveille dans les âmes" chaque fois que l'on accueille la Parole de Dieu par l'opération du Saint Esprit L'Église, c'est la vie de dieu dans les âmes...

Le Christ a donné à l'Église un corps visible formé de plusieurs membres dans la diversité des dons, des fonctions des ministères, en choisissant ses apôtres, en les instituant... en leur donnant le pouvoir de donner la grâce à travers les sacrements qu'il leur a confiés...

C'est à Pentecôte qu'il lui a donné sa plénitude... la plénitude de sa mission de témoigner de l'Évangile... Cette Pentecôte a été instituée après une première Pentecôte au temps de Pâques lorsque, après sa mort, au Cénacle, les apôtres étaient verrouillés dans leur peur, leur culpabilité et qu'il leur apparait, qu'il était là, au milieu d'eux... Ils l'avaient trahi, renié, et voilà que Jésus les appelle ses amis, et non plus serviteurs... La première Parole qu'il leur dit, c'est "La Paix soit avec vous"... la première Parole du ressuscité est une Parole de Pardon... Et voilà qu'il souffle sur eux l'haleine de vie de Dieu au matin de la création... le sacrement de la Réconciliation est le signe de la réconciliation avec Dieu, avec les autres, avec nous-mêmes : préalable obligé avant cette effusion de l'Esprit Saint que nous voulons...Il n'y a pas de mission efficace si elle ne prend pas sa source dans une amitié personnelle avec Jésus

Et voilà que Jésus éprouve le besoin de ne faire qu'un de notre amitié, qui demande à Pierre : "M'aimes-tu ? "... Chers confirmands, vous qui allez être confirmés dans cette vie que Dieu a instauré dans votre âme... à l'appel de votre prénom, vous allez répondre "Me voici ! ", "Je veux être ton ami " »

Liturgie du sacrement de la Confirmation

Appel des confirmands

Imposition des mains par tous les prêtres

Onction de Saint-Chrême

Moment de joie ou d'émotion pour les confirmands et les parrains ou marraines

Joie partagée

{morfeo 38}

(Pour les photos voir Jean-Marc Nguyen)

Liturgie eucharistique

Consécration du diocèse au Sacré Cœur de Jésus

et au Cœur Immaculé de Marie

Envoi

Un grand merci à chacun pour avoir si bien accompagné cette célébration
par les chants, la musique et la prière.

Chants pendant la communion, la consécration et chant à Marie :


Diocèse en fête : chants communion... par SF-pau-64

A la sortie, la joie des retrouvailles pour certains, ou tout simplement celle d'être ensemble
pour cette journée de fête avec les confirmands.

Et, être ensemble ne s'est pas arrêté là car chacun a mis du sien pour aider. Merci !