Index de l'article

Une célébration très fraternelle qui a réuni des chrétiens de plusieurs confessions.
Une parole à « deux voix » avec Helena Vicario, nouvelle pasteure de l'Eglise Réformée
et l'abbé Jean-Jacques Dufau pour l'homélie.

Quand on arrive au temple, tout d'abord, on est accueilli par le sourire d'Inès.

Retrouvons quelques extraits de cette célébration.

Petite histoire juive :
Un rabbin à ses élèves : « A quoi peut-on reconnaître le moment où la nuit s'achève et le jour commence ? ». Ce moment est important parce que, dans la religion juive, c'est à ce moment-là, exactement, qu'il faut faire la prière du matin. Alors les élèves ont commencé à poser des questions : « Est-ce que c'est quand on peut distinguer un chien d'un loup ? », le rabbin dit : « Non, c'est pas ça ». Un autre élève essaie : « Est-ce que c'est quand on peut distinguer un dattier d'un figuier », le rabbin dit : « Non, c'est pas ça ». Alors ils se demandent tous : c'est quand ? Et le rabbin dit : « C'est lorsque en regardant le visage de n'importe quel être humain, tu reconnais ton frère ou ta sœur. Jusque là, il fait encore nuit dans ton cœur (nos vies) ».

En ce premier jour de la semaine pour nous chrétiens nous sommes invités à goûter à cette vie nouvelle que nous offre le Christ. Vie nouvelle, vie intense, vie ouverte, vie donnée. Vie où l’on abandonne comme un vieux manteau le souci de soi. Dieu veille, Dieu prend soin, Dieu renouvelle nos forces et nous donne à nous tous ici réunis sa Paix, le Shalom, cette Paix qui est plus que l’absence de conflit, cette Paix qui est confiance, joie et solidarité.
La Paix du Seigneur, le Shalom de Dieu, est avec nous tous.

Nous te louons Seigneur pour la beauté et la diversité de Ta création. Pour les nations, les cultures, les langues, pour tous les êtres vivants qui chantent ta Gloire. Pour la beauté de la montagne, de la mer, de la terre. Pour la faune et la flore. Pour la diversité des formes, des teintes, des couleurs. Nous te louons Seigneur pour la diversité de nos vies, de nos parcours, de nos pensées. Nous te louons Seigneur car c’est Toi Seigneur qui nous réunis.

Seigneur Jésus nous ne savons pas être riches. Nous savons être riches en argent, nous voulons être riches en argent, nous ne savons pas être riches en accueil, en fraternité, en inattendu, en compagnons de route. Nous ne savons pas être riches en élargissant l’espace de notre tente, de notre cœur, de notre regard. Nous ne regardons plus aux richesses sans nombres que tu places sous nos yeux. Sur le chemin au travail, au supermarché ou au temple regardons-nous vraiment les personnes, les frères et les sœurs que nous croisons ?

Recevons de la bouche du Seigneur lui-même l’assurance du pardon. Nous lisons l’annonce du pardon dans la première épître de Jean, chapitre 1 versets 7 à 10.

[…] si nous marchons dans la lumière, comme Dieu lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché.
Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous égarons nous-mêmes, et la vérité n'est pas en nous.
Si nous reconnaissons nos péchés, il est juste et digne de confiance : il nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute injustice. Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous faisons de lui un menteur, et sa parole n'est pas en nous.

Seigneur, personne d’entre nous ne peut avoir la prétention d’être complètement juste, nous avons tous porté nos fardeaux, et nous avons tous trébuché à un moment donné. Mais Tu es là Seigneur qui nous relève. Tu es là et cette certitude nous permet de continuer à marcher, de continuer à faire confiance, de continuer à aimer malgré tout.
Par Ta lumière Seigneur tu viens éclairer nos obscurités, tu nous accueilles dans nos faiblesses, nos abandons et nos trahisons, si nous nous tournons vers Toi.
Seigneur Tu es notre Père et nous sommes Tes enfants.

C'est ensemble qu'ils ont continué de prier.

Symbole des Apôtres

Pasteure Helena Vicario : Dans Ta maison, Seigneur, les demeures sont nombreuses : éclaire, nous t’en prions, tous nos lieux de louange que Tu vois si nombreux et que Tu veux joyeux ; que l’unité de l’Esprit par le lien de la paix nous donne de marcher d’une demeure à l’autre dans la confiance et la fraternité ; que dans chaque maison Ton alliance nous surprenne; que dans cette surprise notre église grandisse, toujours plus belle et libre selon Ta bienveillance, gage de toutes nos alliances.

Abbé Jean Jacques Dufau : Qu’un véritable engagement pour le dialogue, Seigneur, réveille sur la terre Tes paroles d’alliance. Que les terres les plus exposées à la violence et à la haine reconnaissent le pas des artisans de paix ; qu’elles entendent la voix de tous ceux qui comme le baptiste au désert du Jourdain désigne avec courage le passage de l’agneau. Sur cette terre bénie où Ton Fils a marché donne nous de transmettre des paroles de paix, d’alliance et de bonté.

Nous prions ensemble avec les mots que le Seigneur lui-même nous a donnés : Notre Père

Augustin ; père de l’Eglise au IVe siècle,  nous dit :
« Ce n’est pas seulement ta voix qui chante, mais ta main chante aussi, Quand tes actes se conforment à tes paroles. Si ta langue loue Dieu à certaines heures, ta vie doit le louer sans arrêt.
Si tu ne chantes qu’avec ta voix, il y aura des silences. Que ta vie soit un chant que rien n’interrompt.
Chante avec ta vie. Que ton cœur ne se taise pas. Ne laisse jamais ta vie se taire. »

Chantons à l’unisson à la gloire de Dieu le Père, réjouissons-nous pour chaque voix qui s’ajoute à notre chant, que toutes les confessions chrétiennes catholique, protestante, et orthodoxe te chantent Seigneur à l’unisson.

Bénédiction

Helena : Paix à ceux qui sont proches,
Paix à ceux qui sont loin
Paix à vous tous qui êtes de sang divin
Paix par le sang de la Croix.
Paix à tout ce qui commence
s’achève et recommence
dans la fragilité de vos mains nues
Paix à la terre qui est à Dieu
Paix à tout homme, toute femme sur la terre
à tous la Paix de Dieu

Abbé Jean Jacques Dufau :
Et que Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

A la fin de la célébration qui a ravi tout le monde, un échange chaleureux a eu lieu
et certainement des projets pour se retrouver...